Une premiere pour le Stade Toulousain

Aller en bas

Une premiere pour le Stade Toulousain

Message  Steph-Lau le Dim 12 Sep - 9:06

A Montpellier(stade Sabathé)- Stade Toulousain bat Montpellier 23 à 22 (mi-temps : 17-9)
Temps couvert et chaud ; 7000 spectateurs environ ; belle pelouse ; arbitrage de M. Mené (Provence)
Pour Montpellier : 1 essai de Arbo (79) ; 5 pénalités de Bénazech (7, 18, 24, 47, 62).
Pour le Stade Toulousain : 3 essais de Poitrenaud (5), Jauzion (14), F. Maka (40+1); 2 pénalités de Dubois (75, 76); 1 transformation d’Elissalde (5).
MONTPELLIER : Benazech ; Navizet, Charrier, Stoïca, Arbo ; (o) Townsend, (m) Buada ; Vallée (cap), Russell, Galtier ; Nouchi, Macurdy ; Baiocco, Diomandé, Toleafoa.
Carton jaune : Townsend (30), Toleafoa (38)
TOULOUSE : Poitrenaud (puis Jeanjean, 75) ; Thomas, Jauzion, Garbajosa (puis Fritz, 65), Clerc ; (o) Dubois, (m) Elissalde (puis Heymans, 44); F. Maka, Labit (puis Bru, 62), Lamboley ; Gérard (puis Millo-Chluski, 58), Pelous ; Hasan, Servat (puis I.Maka, 70), Poux.

C’est fait ! Après les défaites subies à Pau et à Béziers, le Stade Toulousain a profité de ce déplacement à Montpellier pour remporter sa première victoire à l’extérieur de la saison. Un succès échevelé au terme d’une rencontre un peu folle, mais forcément bienvenu. Quant au point de bonus, qui échappe aux Toulousains, il faut avoir l’honnêteté de dire que les coéquipiers de Fabien Pelous, compte-tenu du nombre de fautes commises tout au long de la partie, ne le méritaient pas forcément. Quoi qu’il en soit, face à une formation héraultaise qui avait une solide réputation de terreur à domicile, les Toulousains ont confirmé leurs progrès. Il reste bien entendu beaucoup de pain sur la planche, mais incontestablement, l’équipe est en phase ascendante. Espérons que les Rouge et Noir pourront confirmer samedi prochain à Grenoble, où ils joueront pour la deuxième fois consécutive à l’extérieur.
Malgré la prestation plutôt convaincante observée face à Bayonne une semaine plus tôt, Guy Novès avait choisi de procéder à plusieurs changements dans son XV de départ. Clément Poitrenaud, forfait face à L’Aviron, récupérait son maillot floqué du numéro 15, malgré le match exemplaire livré par Nico Jeanjean contre les Basques. Au centre, Xavier Garbajosa débutait en lieu et place de Florian Fritz alors que Finau Maka, un temps incertain en raison de douleurs aux adducteurs, était titulaire au poste de flanker. En seconde ligne, David Gérard débutait la partie au détriment de Romain Millo-Chluski alors qu’au talonnage, enfin, William Servat étrennait sa première titularisation de la saison.
C’est un début de match encourageant que connaissaient les Toulousains. Sur la première mêlée, le pack visiteur mettait au supplice son homologue montpelliérain et progressait sur 15 bons mètres. Les Stadistes dominaient globalement leur sujet et le premier essai du match, signé Clément Poitrenaud, semblait assez logique. En dépit de quelques approximations par la suite, les coéquipiers de Fabien Pelous tenaient plutôt bien le choc. Ils allaient marquer d’ailleurs sur leur deuxième incursion dans les 22 montpelliérains, avec un essai certes signé Jauzion mais consécutif à une action de classe mondiale signée Gareth Thomas.




Montpellier à 14, puis à 13



Dans un contexte il est vrai loin d’être évident (vent violent et chaleur accablante), la partie n’atteignait pas des sommets par la suite. Les Toulousains baissaient notamment d’un ton et commettaient une ribambelle de fautes non provoquées et d’approximations. En donnant ainsi à des Montpelliérains qui n’en commettaient pas tant le bâton pour se faire battre, ils laissaient leurs adversaires revenir à trois points (12-9, 27ème), par le biais de pénalités de Bénazech.
Un petit tournant intervenait à la demi-heure de jeu avec le carton jaune (très sévère, pour ne pas dire totalement injuste) infligé à Townsend. Et si Elissalde ne passait pas la pénalité consécutive, Montpellier se trouvait privé jusqu’à la pause de son meneur de jeu. Mais les Toulousains ne profitaient pas réellement de cette situation de supériorité numérique. Un déchet conséquent en touche et plusieurs coups de pied mal négociés ne permettaient en effet pas de profiter de munitions plus importantes. Peu avant la pause, c’était au tour du pilier néo-zélandais Toleafoa d’écoper d’un carton jaune. Comme précédemment, Elissalde ne passait pas la pénalité consécutive, mais quelques instants plus tard, le troisième essai donnait de l’air aux Stadistes. Le point de bonus n’était plus très loin…





Les buteurs dans un jour sans


Peu après la reprise, Jean-Baptiste Elissalde, sonné sur un choc, devait laisser sa place. C’est Cédric Heymans qui entrait sur le terrain et Clerc passait à la mêlée. Un rôle qui lui avait souri l’an passé en play-offs lors d’un déplacement à Brive.
Sans qu’il n’y ait un lien de cause à effets avec le fait de match précédemment relaté, les Toulousains souffraient en ce début de seconde période. Malgré une supériorité numérique qui allait durer jusqu’à la 46ème minute et l’appui du vent, ils multipliaient les erreurs et les fautes. Montpellier revenait à cinq points. Comble de malchance, les Toulousains ne connaissaient toujours pas de réussite dans les coups de pied. Après Elissalde, c’est Dubois qui échouait dans une tentative. On en était à 12 points « gaspillés » depuis le début de la rencontre, un manque beaucoup trop important à ce niveau et dans une partie aussi âpre. Mais, et c’était sans doute plus inquiétant, les Toulousains étaient privés de ballons, tant Montpellier dominait les débats.
Après les infortunes toulousaines du point de vue des pénalités, c’était au tour de Benazech d’être rattrapé par la fébrilité. Le numéro 10 bleu manquait deux coups de pied consécutifs, qui auraient permis aux siens de prendre pour la première fois l’avantage. C’est finalement au moment où la réussite fuyait les locaux que le buteur toulousain, Dubois, retrouvait son efficacité. Avec deux coups de pied réussis en deux minutes, l’ancien Columérin mettait son équipe à l’abri… l’espace de trois minutes et un essai signé Arbo. Les derniers instants étaient irrespirables. Toujours en tête d’un petit point, les Stadistes défendaient courageusement chaque once de carré vert et gardait ce minuscule mais ô combien précieux avantage jusqu’au coup de sifflet final.
avatar
Steph-Lau
Ceinture Jaune/Orange
Ceinture Jaune/Orange

Nombre de messages : 182
Age : 44
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 08/07/2004

La Grade Aventure
Pseudo Guerrier:
Age guerrier:

Voir le profil de l'utilisateur http://lechtifouinard31.forumactif.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum